Habiter les littoraux
(6e géographie)

Problématique :

Comment expliquer que les littoraux attirent de plus en plus de population ? Quelles sont les conséquences de cette attractivité ?

Déroulement général du cours :

Ce chapitre est le dernier cours de géographie de l'année. Aussi, il est l'occasion de mettre en oeuvre un certain nombre de compétences travaillées tout au long de cette année de 6e : construction de problématique à partir de la confrontation de plusieurs documents, réalisation de croquis de paysage et construction d'un croquis simple avec une légende prédéfinie.

Ainsi, le chapitre commence par la constatation d'une population mondiale qui se concentre en partie sur les littoraux. En comparant brièvement le cas de Bénidorm en Espagne entre 1955 et 2007, les élèves constatent que cette attractivité littorale est à la fois récente et rapide. Ils peuvent ainsi trouver par eux même la problématique du cours, à savoir : comment expliquer que les littoraux attirent de plus en plus de population et quelles sont les conséquences de cette attractivité ?

Pour répondre à cette question, la 1ère partie consiste à une mise en activité des élèves à partir d'une simulation créée par géojeu.fr. Les élèves, par groupe de 3 ou 4, ont un plateau d'un littoral imaginaire et doivent placer les différents littoraux sous forme de jetons sur la localisation de leur choix. Néanmoins, ils doivent essayer d'expliquer leur choix, ainsi que leurs éventuels désaccords. L'objectif est de les mettre en position d'acteur géographique et de leur montrer :
- la diversité des activités littorales
- les conflits d'usage
- les difficultés de l'aménageur qui est contraint de faire des choix

Pour plus d'information sur ce jeu, je vous renvoie au site de géojeu.fr, pour vous procurer les malettes des différentes simulations et avoir un complément d'information sur leur mise en place pédagogique.

La 2e partie du cours se veut un retour à la réalité du terrain avec une étude de cas sur l'estuaire de la Seine, qui va permettre d'illustrer, d'expliciter et d'approfondir les notions dégagées par le jeu précédant. 

Pour ce faire, on part d'un paysage du Havre dont on peut observer les différents types d'activités littorales dégagés précédemment, à savoir : le port, la ville, la plage. Les élèves en font un croquis.
Puis à partir de la confrontation de photographies aériennes, cartes contemporaines et cartes d'Etats-majors (réalisées aux alentours des années 1850), l'objectif est de montrer :
- l'avancée spatiale du port toujours plus en amont : du port fluvial de Rouen à Port 2000 et au port en eau profonde d'Antifer.
- le développement touristique des stations blanéaires comme Deauville. 

Puis dans un second temps, un croquis simple de l'estuaire de la Seine est réalisé en classe entière.
L'avantage de l'étude de l'estuaire de la Seine est qu'il permet de combiner une étude de cas sur une zone industrialo-portuaire et sur un littoral touristique.

NB : Le cours peut-être réalisé sans la 1ère partie, si l'on ne dispose pas de la malette de géojeu.fr. On peut alors partir des représentations des élèves, en leur demandant quelles sont les différentes activités que l'on trouve sur un littoral.

Documents :




 
Créé avec Créer un site
Créer un site